Le temps se fige
Between nature and history

ESPAGNE | GRENADE, une explosion merveilleuse de cultures

Mardi 21 novembre 2017 | Europe, Espagne

Clémence à l'Alcazaba de l'Alhambra admirant la vue sur le quartier d'Albaicin

C’est à 680m d’altitude que nous allons passer notre deuxième journée de notre road-trip en Andalousie (article en préparation). Grenade fait partie des immanquables andalous, une étape clé qui figure sur tous les guides de voyage sur la région et à laquelle on ne pouvait bien sûr pas échapper. Incontournable !

Comptez un jour minimum pour visiter Grenade
Il faut bien ça car il faut dire que la visite de l’Alhambra occupe déjà une bonne partie de la journée. A noter que c’est une ville bien étendue mais son cœur historique se visite facilement à pied.
Une étape clé pour un road-trip en Andalousie

L’Alhambra

Nous avons commencé notre journée par l’Alhambra : un chef d’œuvre de l’architecture arabe qui a résisté au temps et à toutes les religions. Grenade est bel et bien un incontournable en Andalousie mais il faut l'avouer elle ne le serait pas autant s'il n'y avait pas l'Alhambra. C'est, sans conteste, le joyau de la ville, que dis-je un joyau tout court.

Construit sur un promontoire et entouré de remparts, l’Alhambra n’est pas un simple palais mais une véritable cité. En plus d’y accueillir le sultan et sa famille, il était habité par les artisans du sultanat, les aristocrates, les soldats et leurs familles respectives. On y trouve ainsi plusieurs édifices comme le palais Nasrides, le palais de Charles Quint, les bains, la mosquée, la forteresse Alcazaba, le Generalife, l’église Santa Maria ou la Puerta de la Justicia.  

Pour la petite histoire, Alhambra est un mot arabe qui veut dire “La Rouge”. Il a été appelé ainsi à cause de la couleur de ses pierres au coucher de soleil.

 

ATTENTION IL EST CONSEILLÉ DE RÉSERVER SES PLACES BIEN EN AVANCE

C’est le site le plus visité d’Espagne. Il accueille entre 2 et 3 millions de visiteurs par an. Il y a donc du monde tous les jours, toute l’année. Des quotas ont été mis en place (7700 billets par jour) afin de protéger le site. Il est important, même nécessaire, de réserver ses places bien en avance. Il est possible d’acheter des billets pour l’ensemble du site ou pour tout sauf le palais Nasrides. S’y étant pris trop tard (3 semaines avant le départ), nous n’avons pas trouvé de billet pour l’ensemble du site mais avons réussi à avoir les deux derniers billets de la semaine pour tout sauf le palais Nasrides. Une chance !

 

Avant de pénétrer dans ces lieux, il est intéressant de connaître les grandes lignes de son histoire afin de comprendre un peu mieux pourquoi il est si exceptionnel.

En 1236, les chrétiens conquièrent Cordoue et la région de Jaén. Les Maures se réfugient alors à Grenade et plus particulièrement dans le quartier d’Albaicín. Naît alors la dynastie Nasrides dont le premier roi va faire construire l’Alhambra en 1238. En 1492, même année où Christophe Colomb découvre les Amériques, les Rois Catholiques réussissent à reconquérir Grenade. Après un peu plus de 250 ans de règne sur Grenade, le dernier roi maure remet les clés de l’Alhambra qui s’est vu agrandi au fil des années. Des révoltes vont suivre mais les musulmans seront persécutés et violentés et tous les palais et mosquées saccagés. Tous, sauf l’Alhambra qui sera même restauré au fil des siècles par les catholiques. L’Alhambra est le seul palais arabe construit au Moyen-âge toujours intact.

 

Nous avons choisi de nous y rendre à la première heure en espérant qu’il n’y ait pas encore trop de monde. Nous y sommes arrivés un peu en avance (8h20), les portes étaient déjà ouvertes (chouette !). Et effectivement, c’était la bonne heure car, même si le soleil est encore un peu timide et que quelques bus remplis de touristes commençaient à peine à arriver, il n’y a vraiment foule que vers 10h. Nous avions donc un petit temps d’avance pour découvrir ces trésors, seuls. Quel bonheur !

Une pure beauté

Le Generalife

On a commencé notre visite par le Generalife. C’est le petit palais d’été des rois nasrides. Même si le palais en lui-même est assez “simple”, il n’en reste pas moins élégant et raffiné surtout avec ses magnifiques jardins où l’eau et la végétation fleurie se marient à merveille. Que ce soit dans le patio, dans les allées ou dans les jardins en terrasse, on ne peut qu'admirer la prouesse des paysagistes qui savent jour après jour conserver l’authenticité et la beauté de ces jardins. A noter que, depuis sa galerie, on a une vue superbe sur l’Alhambra et Grenade, de quoi bien commencer la journée.

Patio principal du Generalige
Tour d'entrée au Generalife, Alhambra
Pieds sur le sol fait de carreaux d'argile et de petits carreaux noirs
Balcon de aux fleurs violettes donnant vue sur l'Alhambra
Patio principal très fleuri du Generalife
Clémence admirant la vue sur l'Alhambra depuis la galerie du Generalife

Les Jardines del Partal

On est ensuite descendu vers la cité en suivant les grandes allées de cyprès pour arriver aux Jardines del Partal. Le soleil est tout juste levé et ses rayons magnifient les édifices arabes déjà somptueux, les visiteurs sont encore peu nombreux, les oiseaux chantent, quelques jardiniers ont commencé leur journée et la ville plus bas somnole encore un peu. On profite tout simplement de la quiétude des lieux.

Reflet du bâtiment des jardins del partal
Jardins du Paral et église de l'Alhambra en fond
Fenêtre de style oriental
Clémence marche dans l'allée de cyprès
Dans les jardines del partal

Le Palais de Charles Quint

Un peu plus bas, on tombe nez-à-nez avec un bâtiment quelque peu différent de ce qu’on avait pu voir jusqu’à présent : le palais de Charles Quint. Construit au XVIe siècle, ce palais carré et plutôt massif est le reflet du passage du roi catholique à l’Alhambra. A l’intérieur, le carré laisse place au rond avec son patio de 30m de diamètre.

Pour les intéressés, ce palais abrite deux musées gratuits (pour les ressortissants de l’UE) : le musée des Beaux-Arts et le musée de l’Alhambra.
Façade du palais de Charles Quint Patio sphérique du palais de Charles Quint Colonnes et porte du palais de Charles Quint

L'Alcazaba

On termine notre visite par l’Alcazaba, la partie militaire de l’Alhambra. C’est dans cette forteresse que les soldats avaient leurs casernes, aujourd’hui on ne peut que les deviner avec le bas des murs restants. C’est aussi ici qu’on a la meilleure vue sur la ville et son dédale de ruelles étroites aux maisons blanches !

Profiter d’un panorama exceptionnel sur la ville
Clémence sur le muret de l'Alcazaba admirant la vue sur Grenade
Vue sur les maisons blanches du quartier d'Albaicin Vue sur les maisons blanches du quartier d'Albaicin et que les montagnes au loin

La Porte de la Justice

En descendant vers la ville, on passe devant la Puerta de la Justicia. C’est une des rares entrées d’origine qui est restée debout. Superbe, immense, grandiose surtout quand on pense au trésor auquel elle donne accès.

La Porte de la Justice de l'Alhambra

Les jardins du Carmen de los Mártires

En contrebas de l’Alhambra, on trouve les jardins du Carmen de los Mártires. Ici, on se balade de terrasse en terrasse où l’on trouve des jardins à la française, des jardins à l’anglaise, des parterres d’arbres fruitiers, des lacs où barbotent cygnes et canards, des petits bois où gambadent paons et écureuils et quelques points de vue sur la ville. Un petit moment paisible avant un bain de foule.

Petite maison en pleine végétation Vincent admirant la vue sur Grenade
Alhambra

OUVERTURE : toute l'année sauf le 25 décembre et le 1er janvier

HORAIRES :
- de 8h30 à 20h, 18h de mi-octobre à mi-mars (le palais de Charles Quint, le musée de l'Alhambra et le musée des Beaux-Arts sont fermés le lundi)

- les nocturnes : du mardi au samedi de 22h à 23h30 de mars à octobre, de 20h à 21h30 le reste de l'année
- le palais nasrides : un horaire de visite est indiqué sur votre billet d'entrée. Il est apparemment important de le respecter au risque de ne pas être autorisé à rentrer.

TARIFS :
- 14€ pour tout le site
- 7€ pour les
Jardins, l'Alcazaba et le Generalife
- Gratuit pour le reste du site : le palais de Charles Quint, le musée de l'Alhambra, le musée des Beaux-Arts, l'église
- 8€ pour une visite nocturne du palais nasrides, 5€ pour une visite nocturne des Jardins


Comment et où acheter ses billets pour l'Alhambra ?
- Il existe différents types de visite : la visite diurne, la visite nocturne et la visite des jardins.
- Il est possible (et vivement conseillé !) de réserver ses billets en ligne 3 mois maximum avant le départ.
- Cela peut se faire en ligne via ce site (et ce site uniquement) ou par téléphone.
- Pour chaque billet réservé, 1.40€ sont ajoutés pour frais de réservation.
- Il vous faudra ensuite récupérer vos billets soit directement à la caisse soit à une des bornes automatiques disponibles à l'entrée du site. Il vous faudra vous munir de la carte bancaire ayant servi à l'achat des billets en ligne.
- Sachez qu'il y a 2000 places disponibles par jour sans réservation et payable à la caisse. Ils partent évidemment très vite. Il faut alors se lever (très) tôt.


Comment accéder à l'Alhambra ?
Plusieurs solutions pour accéder au site :
> A pied : On emprunte la Calle Cuesta de Gomérez, rampe pédestre pavé au milieu de la végétation, sur 800m de dénivelé. Il faut compter environ 25 min de grimpette.
> En bus : Il faut prendre le minibus ligne C3. TARIF : 1.40€
> En voiture : Il y a un immense parking à côté du site. TARIF : 2.70€/h.

Le centre historique

C’est ici qu’on fait un petit bain de foule en passant devant la Catedral et sur la Plaza Bib-Rambla entourées de cafés et de ruelles longées de boutiques. C’est un quartier très vivant, très animé et où l'on comprend vite que le dynamisme de la ville n'est pas seulement dû à son flot touristique. Ici, étudiants, commerçants, locaux et touristes (oui car il y en a quand même quelques uns^^) se mélangent pour animer les rues d'une façon à la fois charmante et désordonnée. Bien qu'on ne soit jamais allé dans un souk, on y trouve quelques airs ici, à Grenade, entre les étales d'épices, les flux d'encens qui sortent des commerces, les bric-à-brac où sont suspendues dizaines de lampes aux milles couleurs, les salons de thé où les menus affichent pâtisseries orientales au miel, aux amandes et aux pistaches...

Le quartier pour faire quelques achats et goûter aux tapas
Clémence passant devant une façade orange andalouse Cathédrale de Grenade

 

C'est que ça donne faim tout ça. Mais d'ailleurs, c'est l'heure de casser la croûte ! S’il y a bien une chose qu’on adore en Espagne, c’est les tapas. Dès qu’on y va, il n’y a pas moyen qu’on s’assoit devant une assiette, on veut goûter à tout et les tapas sont très bien pour ça. A Grenade, aux portes de l’Albaicín et plus exactement autour de la Plaza Nueva, les bars à tapas se suivent mais ne se ressemblent pas. On a déjeuné à la Bodega Castañeda où on a fait un peu du coude pour trouver deux petites places debout au comptoir. Dans ce bar à tapas des plus anciens de la ville, à l’heure de pointe, ouvriers, habitants du quartier et touristes se mélangent aux jambons pendus et aux tonneaux de vin empilés. L’ambiance y est à l’échange, à la rigolade, à la détente. Un moment convivial où, entre deux tapas, on s’est mis à baragouiner avec les quelques mots d’espagnols qu’on connaît avec nos voisins de comptoir. Top !

Après les tapas, rien de mieux que de faire une pause sucrée en guise de dessert. On reste aux portes de l’Albaicín et quoi de mieux, dans ce quartier arabe, que de s’arrêter dans une teteria où thé, jus d'orange frais et pâtisseries orientales sont servis. On a choisi la Teteria Assirat. La déco est vraiment chouette, les pâtisseries aussi. Miam !

L’Albaicín

Ce quartier construit sur la colline qui fait face à l’Alhambra et qu’on observait justement le matin même est à ne manquer sous aucun prétexte. Déclaré au patrimoine mondial de l’Unesco en 1994, c’est l’ancien quartier arabe.

Il accueilla en effet plusieurs populations musulmanes entre le XIe et le XVe siècle. Il vit son nombre d'habitants réellement augmenter au XIIIe siècle où plusieurs familles musulmanes vinrent se réfugier dans ce quartier de Grenade alors que la reconquête des terres andalouses par les Rois Catholiques progressait. Le XVe siècle fut marqué par leur massacre par les catholiques.

On a aimé se perdre dans ce labyrinthe de ruelles tortueuses, pentues, fleuries, longées de maisons blanches, parfumées à l’encens et où il règne une atmosphère toute particulière. On en oublie presque qu'on est dans une grande ville tellement l'endroit, au charme oriental, est paisible.

 

Un quartier au charme oriental

 

Maisons blanches de l'Albaicin
Porte au style oriental dans le quartier d'Albaicin Maison Blanche aux volets verts et patio de végétation
Selfie de Clémence et Vincent dans le quartier Albaicin Porte au style oriental

Devant une église du quartier d'Albaicin

 

L’idéal est d’y aller en fin d’après-midi pour grimper jusqu’au mirador San Nicolàs et observer l’Alhambra au coucher de soleil qui prend alors ces fameuses couleurs rouges auxquelles son nom fait allusion.

Pour info, l’Alhambra est éclairé artificiellement à partir de 20h15 environ (en octobre). N’hésitez pas à vous y rendre avant pour “réserver” vos places car vous ne serez pas seuls.

Alhambra au coucher du soleil

 
Notre préférée des grandes villes andalouses 

Grenade est une ville merveilleuse où les grenades poussent par centaines (première fois de notre vie que nous voyons des grenadiers ;), où les fleurs d’orangers parfument les jardins, où le soleil fait éclater le blanc des façades des maisons du vieux quartier d’Albaicín, où les civilisations se croisent et se mélangent et où le magnifique Alhambra émerveille par son architecture et sa beauté. Nous n'avons pas eu la chance de faire le palais nasrides qui est apparemment le joyau de l'Alhambra. Nous avons déjà été enchanté de ce que nous avons vu de cette cité ; on ne peut qu'imaginer l'éblouissement que cela peut être de pourvoir admirer la totalité du site. On ne peut le nier, ce fut notre préférée des grandes villes andalouses.

Alors, Grenade fait-elle partie de vos incontournables andalous ?
Aller à Grenade en avion, c'est possible
En plus d'être accessible en train, en bus et bien sûr en voiture, sachez qu'il est aussi possible d'aller à Grenade en avion. Il y a le petit aéroport Grenade-Jaén situé à 17km de la ville. Des bus
desservent Grenade à chaque arrivée d'avion.
Où manger (ou plutôt tapear) à Grenade ?
BON À SAVOIR : une tapita ou tapilla (=petit tapa) est souvent offerte avec la commande d’une bière ou d’un verre de vin. Nous, on a eu droit à deux petites assiettes de paëlla.
> Bodega Castañeda
TARIF : 12.70€ pour 6 tapas + 1 bière Alhambra (bière blonde artisanale de la région) + 1 verre de
vino calicasa (boisson typique : vin mélangé à de la limonade)
Où faire une pause sucrée à Grenade ?
> Teteria Assirat (accueil en anglais et en français)
TARIF : 7€ pour un jus d'orange frais, une tasse de thé et deux pâtisseries orientales
Où se garer à Grenade ?
Il est très difficile de se garer à Grenade, du moins dans le centre-ville, sauf dans les parkings privés. C’est pourquoi on a choisi (pour une fois) cette option. On s’est donc garé au parking Puerta Real, juste à côté de la Plaza del Campillo. Ce n’est pas donné mais vraiment tout proche du centre historique.
TARIF : 2.16€ pour une heure, 21€ pour 24h
Où camper à Grenade ?
Nous avons campé deux nuits autour de Grenade (la nuit avant et la nuit après cette journée).
> Camping Reina Isabel : situé à La Zubia, à seulement 5km de Grenade, c’est un petit camping qui était complet lorsque nous sommes arrivés, il faut dire qu’il était aussi bien tard. Le propriétaire nous a quand même trouvé une petite place sous un lampadaire en partageant une place déjà occupée par un van. C’est vrai que ça nous a pas mal dépanné mais voilà ce n’était pas idéal non plus surtout que la route juste à côté est très passante. Les sanitaires sont corrects.
TARIF : 16€ la nuit pour deux avec une voiture et une tente (octobre)
> Camping Suspiro del Moro : Le lendemain, nous avons choisi de déplanter pour trouver un autre camping. Un peu plus loin que le précédant, celui-ci est situé à 12km de Grenade, à Puerto Suspiro del Moro, et près de l’autoroute. Pas facile d’y planter les sardines mais il n’en reste pas moins très bien : les emplacements sont spacieux et ombragés, les sanitaires très corrects et l’autoroute à côté n’est pas si gênante.
TARIF : 19€ la nuit pour deux avec une voiture et une tente (octobre)
A bientôt pour de nouvelles histoires et aventures palpitantes,
Clémence + Vincent

Des articles similaires
4 commentaire(s) :

Image de profil de GUERROUMI Fabrice
GUERROUMI Fabrice ,
Mardi 21 novembre 2017 à 17:34
Alors, je dis bravo ! Sur le fond, ce sont de très belles photos, aux cadrages très dynamiques, avec un air d'été que nous avons déjà oublié à St Féliu D'Avall. Sur la forme, la mise en page est aérée et tout colle ensemble. Le texte est parfait et concis, je n'ai vu qu'une seule (petite) faute d'orthographe, un exploit lorsqu'on compare à certains blogs, sites ou même publicités nationales. Mais c'est vraiment pour vous taquiner, en toute amitié. Un petit regret, celui de ne pouvoir agrandir les photos. En tout cas, félicitations, le 'contrat' est rempli, l'envie de partir est bien là. Amicalement
Annuler
Image de profil de Clémence + Vincent | Le temps se fige
Mercredi 22 novembre 2017 à 10:52
Merci Fabrice pour ce très gentil message et d'être venu voir notre blog, ça nous fait bien sûr très plaisir d'avoir un tel retour !! Pour ce qui est de l'agrandissement des photos, nous avons récemment eu plusieurs demandes à ce sujet. Cela est possible depuis un petit peu plus d'une semaine en cliquant simplement sur la photo ;). Bon alors, vous partez quand ? Surtout que l'Espagne n'est vraiment pas loin pour vous ;) A bientôt. Amicalement.
Annuler
Image de profil de Aurore
Aurore ,
Vendredi 24 novembre 2017 à 17:54
Bel article ! Pas de billet à 3 semaines du départ ?Outch ! Je ne sais plus quand on a réservé mais pas si longtemps que ça avant, mais nous étions en mars. Un très beau souvenir que Grenade, qui nous a offert une palette de météo impressionnante entre chaleur, pluie et même neige ! Hâte de voir la suite de votre roadtrip !
Annuler
Image de profil de Clémence +  Vincent | Le temps se fige
Vendredi 24 novembre 2017 à 23:06
Merci Aurore ! Oui pas de billet, du moins pas pour tout le site, 3 semaines avant le départ. Il n'y avait plus de place pour bien 1 mois et demi car il me semble que les premières dates disponibles étaient autour de début novembre... Quelle chance pour vous d'avoir pu découvrir le palais nasrides, le joyau de l'Alhambra ! Haha de la neige à Grenade, ça devait être si irréel ;)
Annuler
Laisser un commentaire
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *.
Photo de profil
Salut, nous c'est Clémence et Vincent, un couple de toulousains qui a la bougeotte. On partage ici nos instants aux 4 coins du monde ou à côté de chez vous.
Et si ça devenait les vôtres ?
Clémence + Vincent
Suivez-nous sur
Facebook
Instagram
    Rester au courant
    Afin de nous suivre dans nos aventures, inscrivez-vous et vous recevrez un email dès qu'on poste un nouvel article.
    Les derniers articles
    ESPAGNE | SÉVILLE, un concentré de merveilles
    ESPAGNE | SÉVILLE, un concentré de merveilles
    Dimanche 3 décembre 2017
    Un proverbe espagnol dit "Qui n'a pas vu Séville, Ne sait pas ce que c'est qu'une merveille.". Nous voilà donc au cœur de l'Andalousie pour ces 5ème et 6ème journées de notre road-trip en Andalousie pour vérifier ça !
    ESPAGNE | GRENADE, une explosion merveilleuse de cultures
    ESPAGNE | GRENADE, une explosion merveilleuse de cultures
    Mardi 21 novembre 2017
    Grenade fait partie des immanquables andalous, une étape clé qui figure sur tous les guides de voyage sur la région et à laquelle on ne pouvait bien sûr pas échapper lors de notre road-trip en Andalousie. Incontournable !
    DANEMARK | Un grand week-end haut en couleur à Copenhague
    DANEMARK | Un grand week-end haut en couleur à Copenhague
    Dimanche 29 octobre 2017
    On a saisi une occasion pour aller visiter Copenhague sur un grand week-end. On vous emmène dans la capitale danoise entre quartiers colorés, excursions nature et bouffe healthy.

    © Le temps se fige | Blog voyage
    Tous droits réservés | Mentions légales