Le temps se fige
Between nature and history
France   Provence  

Notre petit guide pour visiter Marseille en 3 jours

6 avril 2019
City guide pour visiter Marseille

 

Visiter Marseille, cette ville du sud, ne nous avait jamais tapés dans l'œil outre mesure. C'était plus pour son parc national des calanques, son eau turquoise, ses à-pics rocheux, son accent chantant et sa cuisine gourmande que nous nous disions y aller un jour. Et ce jour est arrivé. Fin du mois de mars, le moral dans les chaussettes, nous avions besoin de partir quelque part, quelques jours, nous deux, pour nous retrouver, nous vider la tête et refaire le plein d'énergie. Quelle meilleure destination que Marseille ? C'est d'ailleurs, vous-mêmes, instagrammeurs-conseillers-guides, qui avez été nombreux à nous parler de la cité phocéenne, cette magnifique destination de France ! Quel bonheur de vous avoir écouté ! Ces soleils rayonnant et couchant, cette eau transparente et d'un bleu-vert sublime — je vous présente le mot le plus prononcé lors de ce séjour —, ces randonnées, ce street art éparpillé dans la ville, et ces découvertes urbaines nous ont fait le plus grand bien ! Et puis, sincèrement, c'était tellement la bonne saison pour visiter cette grande ville française : fin du mois de mars, il fait bon (suffisamment pour être en t-shirt et pas étouffer), il fait beau (c'est juste le printemps, on sort peu à peu de la grisaille), et y a persooooonne !

On vous propose un petit city guide sur Marseille sur 2 ou 3 joursen vrai, on y était 2 jours et demi mais moyen le titre de l'article : "Visiter Marseille en 2 jours et demi"  — avec nos coups de cœur, nos bonnes adresses et nos conseils agrémentés de plein de photos bien sûr — pas d'inquiétude on a sélectionné quand même.

On ne vous cache pas qu'il n'y a pas que du beau à Marseille (les clichés sont souvent fondés sur des vérités on ne peut pas le nier), mais le beau prend bien le dessus dans la cité phocéenne, vous verrez. Dans tous les cas, c'est toujours bien de se faire sa propre opinion, on vous donne la nôtre dans l'article.

 

Nos 10 coups de cœur et incontournables de la cité phocéenne ♡

 

Le problème à Marseille c'est qu'on voudrait faire tout et à différents moments de la journée : notamment au matin mais aussi en fin de journée, tant la lumière y est incroyable. Douce aux premières heures, quelques peu rosée, elle pointe vers l'orange et dévoile de beaux contrastes juste avant que le soleil se cache derrière l'horizon. Nous avons été tentés de repasser à certains endroits à différents moments du jour — vous le verrez surement dans les photos. Mais, que voulez-vous, on ne peut s'en empêcher, elle nous attire cette lumière impalpable aux pouvoirs magiques. Elle fait changer les édifices, l'ambiance, l'atmosphère, ... Idem pour le spectacle de fin de journée, qu'est-ce qu'on aime les moments #sunset ! — Elle est sérieuse ? Qui n'aime pas, SINCÉREMENT ?! Le coucher de soleil est splendide à Marseille ; on veut le voir en haut de Notre-Dame-de-la-Garde, on veut le voir assis sur le Vieux-Port, on veut le voir à travers la dentelle du MuCEM, on veut le voir depuis l'adorable port de Malmousque ou depuis le Vallon des Auffes, ... mais nous n'avons que quelques jours il va falloir faire des choix les amis.

 

1 — Flâner au Vieux-Port de Marseille

Visiter le Vieux-Port de Marseille

 

Nous voilà au cœur névralgique de Marseille, c'est ici que tout se passe et cela depuis des siècles. Emblème de la ville, on ne peut que placer le quartier du Vieux-Port en tout premier de la liste sur les incontournables de la cité phocéenne. C'est un peu le Capitole toulousain vous voyez mais en bien (bien bien [...] bien) plus grand ; on le traverse — je dirai même plus on le contourne, on le re-traverse, on le re-re-traverse, et cela, indéniablement, plusieurs fois par jour — nos gambettes nous ont vite prouvé à quel point c'est grand je vous jure. En passant quelques jours à Marseille, vos pas vous mèneront forcément sur le Vieux-Port — si ce n'est pas le cas, faites moi signe !

Ici, le spectacle est constant. Au fil de la journée, le Vieux-Port change de facette. Le matin, c'est le marché de la criée. Il faut y aller ; ça sent le poisson, ça fait s'envoler les mouettes qui essaient de le chiper, ça parle avec l'accent chantant qu'on aime forcément entendre quand on vient à Marseille, ça négocie les prix des rascasses, des poulpes ou des daurades, ... Il faut y aller au moins une fois pour en découvrir l'ambiance. Dans l'après-midi, on observe la myriade de bateaux bougée au gré des vagues, on se selfise (— j'invente des verbes) dans l'immense miroir de Norman Foster, on regarde les spectacles de rues qui fleurissent ici et là, on se pose sur les quais avec une petite navette — pause sucre oblige !, ... Le soir, que c'est beau ! La lumières est folle. Soleil couchant en toile de fond, les bateaux rentrent au port.

Pour traverser plus rapidement le Vieux-Port, possibilité d'emprunter le ferry-boat reliant les deux rives espacées de 250m. Il vous en coûtera alors le prix de 50 centimes par personne (tarif 2019). Nous avons regardé ce qu'on y gagnait : 800m. Perso, nous ne l'avons pas emprunté mais on comprend que ça puisse être tentant.
Pour ceux qui voudraient faire une promenade en mer, c'est ici que partent les bateaux pour les îles du Frioul, au large de Marseille, et les calanques.

 

Se rendre au marché de la criée de MarseilleSe balader le long des quais du Vieux-PortCoucher de soleil sur le Vieux-PortOmbrière de Norman Foster sur le Vieux-Port de Marseille

 

2 — Monter à Notre-Dame-de-la-Garde

Toits de Marseille

 

Autre emblème de la ville, culminant en haut d'un piton calcaire de 157m — va falloir les grimper les gars, c'est bon pour les mollets !, la "Bonne Mère", comme l'appelle les marseillais — elle veille sur nous, elle nous protège, qu'ils disent —, trône, majestueusement tout en haut de la ville. Notre-Dame-de-la-Garde est à Marseille ce que le Pain de Sucre est à Rio. N'étant jamais allé au Brésil, elle nous a fait penser au château Frontenac de Québec, dans un tout autre style je vous l'accorde, mais comme lui, il est rare de ne pas la chercher au loin où que l'on se trouve à Marseille.

Tout en haut, l'endroit est magique, on épouse d'un seul regard toute la cité phocéenne Au-delà du caractère sacrée du lieu, y monter offre une jolie parenthèse loin du tumulte de la ville avec, en prime, une vue incroyable. Gros mistral quand nous y étions — je vous dis pas le bordel dans mes cheveux —, la vue est moins lointaine mais on a déjà trouvé ça super.

 

Notre-Dame-de-la-GardeVue magique depuis la Bonne MèreRentrer dans Notre-Dame-de-la-GardePanorama sur MarseilleRuelle marseillaise vue d'en haut

 

INFOS PRATIQUES | Notre-Dame-de-la-Garde

Ouverture : tous les jours, sauf musée fermé lundi
Horaires : 7h30-18h15 (19h15 haute saison) pour la basilique et la crypte, 10h-16h45 pour le musée
Tarifs : 6€ pour le musée

Y monter :
- à pied !
- bus n°60
- en voiture (petits parkings en haut)

Site web : www.notredamedelagarde.com

 

3 — Faire le plein de street art au Cours Julien

street art au cours Julien

 

Nous rentrons quelque peu dans les terres pour aller se promener au Cours Julien. Royaume du tag et de la fresque murale, bonjour ! — note à moi-même : va peut-être falloir que je fasse une galerie dédiée #streetart un de ces quatre. Quartier de la nuit marseillaise, à la fois populaire et branché, on lui a trouvé un côté très tendance et rebelle, une mixité clairement à l'image de la ville. Ici le street art se mêle et s'entremêle aux restaurants stylés, aux cafés cools, aux petites boutiques de créateurs, ... On ne veut louper aucune petite rue transverse recouverte de graffitis, de couleurs, de fresques géantes, ... Il y en a partout, tous plus épatants les uns que les autres. Ils sont forts ces artistes de rue ! Il y en a tellement que c'est en fait le plus grand quartier street art en France, juste ça.

 

Fresques murales au cours JulienStreet art à Marseilleartistes de rue marseillais

 

4 — Déambuler dans le pittoresque quartier du Panier

Quartier Le Panier de Marseille

 

Surement l'un de nos quartiers préférés de Marseille ! Pittoresque, typique, historique, le plus vieux quartier de Marseille a un charme fou ! On se croirait plus dans un petit village de Provence que dans un quartier de la 2e plus grande ville de France. Des petites ruelles pavées, des façades colorées et de jolies petites boutiques qui ont fait le décor de la série — qu'adore Arlette, la grand-mère de Vincent — "Plus belle la vie". Mais ça n'a pas toujours été comme ça ; il n'y a pas si longtemps, vous n'auriez pas eu idée d'y mettre les pieds. Le Panier est reconnu pour être, en plus de l'ancienne résidence des marins — oui car ça, ça va, ils sont pas méchants les aventuriers des mers —,  l'ancien repère des petits maffieux, des voyous et des grands bandits — ah là, effectivement, ça craint un peu plus. Pour découvrir ce joli quartier, il faut se balader au hasard des ruelles, lever les yeux et repérer quelques détails, chercher le street art aux coins des rues, pousser quelques portes de mignonnes boutiques indépendantes, ...

 

Visiter le quartier pittoresque du Panier à MarseilleFaçades colorées au PanierMignonnes ruelles du quartier du Panier

 

Tant qu'à y être, allez faire un petit tour à la Vieille-Charité, chef d'œuvre et monument historique du 17e siècle.

 

Visiter la Vieille-Charité

 

5 — Voir une exposition au MuCEM

Voir une exposition au Mucem

 

Tout proche du Panier, on revient respirer l'air marin au MuCEM, acronyme du Musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée. Pas le temps pour les expositions, on y va pour son architecture ultra contemporaine, sa résille de béton, et de fait sa photogénie. 

C'est pour “Marseille capitale européenne de la culture 2013” qu'un grand aménagement de la façade portuaire a été réalisé ; musées, commerces et espaces urbains modernes ont alors pris le relais sur une activité maritime en déclin. L'édifice du MuCEM se vit sortir de terre par le génie Rudy Ricciotti et lier au vieux fort Saint-Jean par une passerelle signant un mariage entre patrimoine et modernité. Cette écume de béton, toute en finesse et légèreté, enveloppent délicatement le grand bâtiment, est source d'un véritable plaisir pour les photographes. Alors que nous montons peu à peu en suivant la passerelle de verre, la dentelle du MuCEM laissant pénétrer la lumière, l'air et les odeurs iodées nous offre un beau spectacle marin.

Pour le coucher du soleil, comme beaucoup, on se pose sur la promenade Louis Brauquier, au pied du vieux fort. Un tableau marseillais se dessine. La Bonne Mère tout là-haut se teinte d'une lumière dorée et accueille les marins rentrant au port.

 

Dentelle du MucemVisiter le Mucem à MarseilleCoucher de soleil à Marseille depuis le fort Saint-Jean

 

INFOS PRATIQUES | MuCEM

Ouverture : tous les jours sauf mardi
Horaires : 11h-19h mai-juin + sept-oct, 10h-20h juill-août, 11h-18h avril-nov
Tarif : 9.5€, gratuit sans les expositions

Site web : www.mucem.org

 

Si vous avez un peu de temps, on vous conseille de pousser un peu plus vers le nord, en longeant le bord de mer, pour aller voir les anciens docks. Devenue une immense galerie commerciale, la rénovation opérée est bluffante gardant l'authenticité d'une architecture industrielle fin 19e.

 

Voir les cocks de MarseilleArchitecture moderne aux docks

 

6 — Errer à la Friche la Belle-de-Mai

Se rendre à la Friche la Belle-de-Mai

 

Direction le 3e arrondissement maintenant, plus au nord est. On continue notre plein de street art et de lieux cools en se rendant à la Friche la Belle-de-Mai. Cette ancienne manufacture de tabac, aux allures industrielles, est devenue le territoire des skateurs, des grapheurs, des danseurs de hip-hop,... mais pas que. Ici, on plonge dans un Marseille moins touristique, d'autant plus authentique, où les générations se rassemblent et où les tendances se mélangent. L’endroit a été complètement repensé pour accueillir toute forme de culture mais aussi pour être un véritable espace de vie. Skate park, espace de détente, marché de producteurs, librairie, café, boutique, on peut facilement y passer un long moment. L'été c'est encore plus vivant, le toit terrasse est ouvert, des expositions sont installées, quelques groupes se produisent… Bref y a de quoi faire par ici. 

 

Street art à la Friche de la Belle-de-Mai

 

INFOS PRATIQUES | La Friche la Belle-de-Mai

Ouverture / Horaires :
- la friche : du lundi au samedi de 8h à minuit, le dimanche de 8h à 22h
- les expos : du mercredi au vendredi de 14h à 19h, le samedi et le dimanche de 13h à 19h
Tarif : gratuit sauf expositions et évènements à l'occasion

Site web : www.lafriche.org

 

Il vous reste de l'énergie ? Traversez la gare Saint-Charles par la Rue Benedict pour admirer le palais Longchamp. Une petite merveille, dans un tout autre style, qui nous a fait penser à Versailles. Le jardin n'a rien d'exceptionnel mais l'édifice est somptueux et petite vue sympa sur Notre-Dame-de-la-Garde.

 

Palais Longchamp et vue sur Notre-Dame-de-la-Garde

 

7 — Rentrer dans la Cité Radieuse

Visiter la cité radieuse

 

Passage obligé pour les amoureux d'architecture ! Cet immeuble de béton haut en couleurs a été imaginé par l'architecte Le Corbusier dans les années 50. Plus qu'un immeuble d'appartements, c'est une véritable unité d'habitation, un village vertical comme disent certains : comprenant à la fois des appart-duplex, une crèche, une école, des boutiques, un restaurant, un hôtel, une piscine commune,... Aujourd'hui classé monument historique, cet édifice hors-du-commun est un modèle d'architecture sociale, à l'époque c'était plus un projet avant-gardiste et plutôt fou. 
 

Unité d'habitation de Le Corbusier

 

INFOS PRATIQUES | La Cité Radieuse à Marseille
280 boulevard Michelet

Ouverture : tous les jours
Horaires : 9h-18h
Tarif : gratuit

 

8 — Pique-niquer au Vallon des Auffes

Pique-niquer au Vallon des Auffes

 

Le Vallon des Auffes, c'est un des lieux magiques dont Marseille a le secret. Situé dans le 7e, en contrebas de la Corniche, au niveau du monument aux morts d'Orient, ce petit port de pêche est une véritable carte postale ! Coincé entre deux falaises, il est à l'image d'un temps qui se serait arrêté au temps de Marcel Pagnol. On y accède par des escaliers étroits qui s'engouffrent dans l'anse. En bas, on se laisse aller et s'extasier du calme et de la tranquillité qui s'en dégage. Petit havre de paix dans Marseille, lors d'une journée intense de visite dans la cité phocéenne, c'est un endroit idéal pour s'échapper du tumulte de la ville. Pique-niquer au bout du quai, mirer le passage des petits bateaux et des touristes, se baigner (si l'eau n'est pas trop froide à moins que vous soyez du nord :p)... un endroit pour profiter de la vie quoi !

 

Descendre au Vallon des Auffes à MarseillePetit port de carte postale à MarseilleLe Vallon des Auffes depuis la Corniche

 

9 — Se poser à l'Anse de Malmousque

Se poser à l'Anse de Malmousque

 

Un peu plus bas sur la corniche, on descend à un autre endroit tout aussi paisible : l'Anse de Malmousque. Ce petit quartier-village blotti est tout aussi adorable que le précédent. Il y règne une douceur de vie qu'on n'aurait pas soupçonnée à Marseille. Nous avons choisi de nous réfugier ici, sur cette petite crique de galets et de rochers roses (— à prononcer avec l'accent toulousain marseillais), loin du boucan de la grande ville pour admirer le soleil se noyant au loin dans cette eau transparente. Quel coin magique !

 

Coucher de soleil à Marseille depuis MalmousqueEau turquoise à l'anse de Malmousque

 

10 — Tremper les pieds aux plages du Prado

Plage Borély Marseille

 

Au pied du parc Borély, encore un peu plus au sud sur la corniche, on trouve tout plein de jolies plages aux portes de la ville. Que de raisons pour, en été, aller piquer une tête dans la mer ! Les plages du Prado sont au nombre de cinq : cinq plages de sable blanc et de petits galets où il fait bon de se promener au petit matin. Douce lumière, bruit des vagues, vue sur les collines de Provence qui signent le début des calanques, nous nous offrons un moment de solitude dans un Marseille des plus souvent dynamique.

 

Nos bonnes adresses où manger à Marseille

 

Marseille égale bouillabaisse (vrai !) mais pas que ! Aujourd'hui, la cuisine que l'on trouve à Marseille est ouverte sur le monde, souvent française, souvent métissée, elle peut aussi être aux tonalités asiatiques, italiennes (beaucoup aussi) ou mexicaines. De la gargote populaire à la table raffinée, on trouve de tout et tant mieux ! Mais on se passerait bien quand même de ces adresses attrape-touriste qui servent des produits moyens à des prix exorbitants juste parce qu'ils ont le bon carrefour.  On a piqué ces adresses ici et là dans notre bon guide du routard préféré, à droite et à gauche sur des blogs ou on nous les a conseillé pendant notre séjour (un grand merci d'ailleurs !). On vous les livre ici en imaginant qu'elles puissent vous servir si vous prévoyez de passer un week-end dans le coin mais on vous renvoie aussi vers le blog Hellolaroux tenu par Amélie, ex habitante de la cité phocéenne et qui en a tout plein aussi.

Petite chose à savoir et qui peut être une certaine contrainte pour un week-end à Marseille : beaucoup d'établissements gourmands sont fermés le dimanche. Nous avons un peu tourné en rond le temps de trouver une adresse ouverte et sympa à la fois (oui car pas question de se réfugier au Mac Do ou dans un restaurant attrape-touriste #noway).

 

— POUR LE PETIT-DÉJ

Les succulentes café, endroit trop sympa décoré avec soin et de cactus pour se poser boire un chocolat ou un jus (à tomber !) et accompagner cela d'une petite gourmandise avant d'attaquer la montée vers Notre-Dame-de-la-Garde. Possibilité d'y manger de bons petits plats le midi.

Fermé le dimanche | Quartier Vauban | Tarif : €€ (très correct pour un petit-déj de ce niveau !) | www.succulentescafe.com
Une bonne adresse marseillaise Succulentes café

 

— SIMPLE & EFFICACE

Le Bar Bû, tout un choix de burgers originaux et super bons. — Après 15km de marche dans la journée, ces calories sont juste tellement méritées !

Fermé le dimanche soir | Quartier du Vieux-Port, rive sud, proche du Cours Honoré d'Estienne d'Orves | Tarif : € — www.bar-bu-restaurant-marseille.com
Où manger à Marseille

 

— ON SE FAIT PLAISIR !

Au bout du quai, vue sur la Bonne Mère, personnel ultra sympa, cuisine de mer raffinée et délicieuse, déco ultra canon... que demander de plus !

Fermé le mardi et le dimanche soir | Quartier du Vieux-Port, rive nord, à côté du MuCEM | Tarif : €€€ (pas donné mais qu'est-ce que c'est bon !)
Cuisine méditerranéenne à Marseille

 

— ENVIE D'AILLEURS

Aux antipodes, une petite carte avec de l'exotisme, des saveurs du monde et des produits frais. Un délice !

Fermé le samedi midi et le dimanche midi | Quartier du Vieux-Port, rive sud, à côté de l'Opéra de Marseille | Tarif : €€
Nos bonnes adresses exotiques à Marseille

 

— PAUSE SUCRÉE

Le four à navettes, tous les marseillais vous le diront que c'est l'adresse incontournable pour qui veut goûter à cette spécialité, et l'originale, parfumée à la fleur d'oranger.

 Quartier du Vieux-Port, rive sud, tout proche de l'Abbaye Saint-Victor | Tarif : €€ (exemple 10€ les 12 navettes) | www.fourdesnavettes.com
Où manger une navette à Marseille

 

— MANGER UNE BOUILLABAISSE

Pour savoir qu'elle était la meilleure adresse à Marseille pour manger une bouillabaisse, nous avons directement posé la question aux marseillais à travers les réseaux sociaux ou directement dans la rue —en mode micro-trottoir presque ! Nous avons eu droit à différentes réponses — évidemment ! — cependant, une s'est largement dégagée : Chez Fonfon (Vallon des Auffes). Il vous faudra alors compter une 50aine d'€ pour une bouillabaisse. | Plus d'infos : www.chez-fonfon.com.

On nous a aussi conseillé deux restaurants situés sur l'Anse de la Fausse Monnaie — tiens, rigolo ce nom :D — : Le Rhul (pareil niveau tarif : 58€ la bouillabaisse) | www.hotel-restaurant-le-rhul.com ; et Le Petit Nice, restaurant de Gérald Passedat, chef étoilé (je vous dis même pas le tarif ;)| www.passedat.fr. Un peu beaucoup hors budget pour nous à ce moment-là donc nous n'avons hélas pas goûté mais on fera quelques économies la prochaine fois pour s'attabler à l'une de ces adresses.

 

 

Nos conseils pratiques pour préparer son séjour à Marseille

 

Quand venir à Marseille ?
Marseille a l'avantage d'être une des villes les plus ensoleillées de France. Y passer un grand week-end peut se faire à n'importe quel moment de l'année. En hiver, cela permet de s'échapper de la grisaille et du froid. En été, c'est plus pour faire un plouf dans son eau turquoise, se dorer la pilule sur ses belles plages de sable ou pour randonner dans les calanques — attention, car ça doit bien cogner — que l'on va à Marseille.
Nous avons été plus que ravis de la découvrir en cette fin de mois de mars : beau soleil, températures très chouettes — j'avoue que la frileuse que je suis n'aurait pas dit non à quelques petits degrés de plus —, et basse saison donc prix corrects et peu de touristes. Le seul hic était que l'eau était vraiment glaciale — Vincent y a mis les pieds et ressorti aussitôt et pourtant il a des origines normandes, je ne sais pas comment font ces gens que l'on a aperçu barboter.
Comment venir à Marseille ?
Nous avons choisi de nous y rendre en voiture pour ensuite être plus libres dans nos déplacements vers Cassis, La Ciotat et les calanques. De Toulouse, il faut compter environ 4h de route. À Marseille, nous l'avons laissé à notre Airbnb qu'on avait choisi avec place de parking. Il nous était impensable de l'utiliser dans la ville ; de 1 parce qu'on préfère arpenter une ville à pieds et de 2 parce que ça aurait été l'enfer aussi bien pour circuler que pour se garer.

Les billets d'avion sont souvent abordables, il est facile de trouver des vols pour moins de 50€ en s'y prenant suffisamment à l'avance et ça depuis n'importe quelle grande ville de France. Navette existante depuis/vers l'aéroport toute les 15-20min.

Le train peut être aussi une bonne option pour rejoindre Marseille.
Combien de temps rester à Marseille ?
Marseille, c'est grand, très grand. La 2e plus grande ville de France s'étend sur environ 240km² et compte beaucoup de choses à voir/à faire. Nous y sommes restés 2 jours et demi, ça nous a semblé être une bonne durée pour voir l'essentiel et bien profiter.
Comment se déplacer dans Marseille ?
Vous l'aurez compris, on a trouvé que Marseille n'était pas très bien desservie en transports en commun. Il y a des bus, un tramway et deux lignes de métro — oui c'est déjà bien — opérés par la RTM, mais au vu de la superficie de la ville le réseau n'en couvre qu'une petite partie et parfois en doublon. C'est vraiment pas simple, pas comme à Toulouse ou à Paris. Les marseillais utilisent d'ailleurs beaucoup leurs voitures car faute de moyen ; du coup, beaucoup de pollution, les paquebots n'aidant pas bien sûr. Nous utilisions simplement le métro pour nous rendre en ville depuis notre logement. | Tarif : 1.70€ le déplacement, possibilité d'acheter un ticket de 10 déplacements (ce qu'on a fait), 5.20€ pour le pass 24h, en fonctionnement 5h-0h30.

Moyens sympas aussi pour se déplacer : le vélo et la trottinette ! Plein de trottinettes en accès libre, posées dans la ville au gré des emprunteurs passés. C'est un peu comme le vélib mais sans station. 
Où dormir à Marseille ?
Il y a quelques endroits à éviter : les quartiers nord (sans surprise) regroupant les arrondissements des 13e, 14e, 15e et 16e. Mais on vous conseille aussi d'éviter le 3e, juste au nord de la gare Saint-Charles, le 11e et le 9e côté Mazargues, Baumettes et Sormiou. Préférez plutôt les 1er, 2e, 6e, 7e et 8e arrondissements. Dans le 8e, pensez à regarder à être proche d'une station de métro.

En ce qui nous concerne, nous étions dans un Airbnb au nord du 9e près du Vélodrome et de la station Ste-Marguerite Dromel, le quartier était correct mais un peu éloigné. Quant au Airbnb en lui-même, franchement pas terrible donc on ne vous le conseillera pas.

Voici quelques idées d'hôtels à Marseille.
Quoi prendre dans sa valise ?
- Un CHOUCHOU les filles (ou les garçons aux cheveux longs) ! Quand le mistral est là, y a de quoi embrouiller toute la chevelure (je parle en connaissance de cause).
- De la crème solaire ! Oui même au mois de mars car avec la réflexion du soleil sur l'eau, ça peut aller vite.
- Un chapeau ou une casquette
- Des bonnes chaussures : Marseille n'est pas toute plate et y a quelques rues pavées.
Marseille, ville dangereuse ?
Avant d'y aller nous nous étions un peu renseignés sur la ville : où il valait mieux aller (ou pas), où il valait mieux dormir (ou pas) ? Oui, la presse nous monte surement un peu la tête mais quand bien même, vaut mieux être prudent — vous n'êtes pas d'accord ? On vous liste ici les choses auxquelles il faut faire attention. Beaucoup sont valables dans n'importe quelle grande ville mais c'est toujours bon de le rappeler et plusieurs marseillais croisés au fil de notre séjour n'ont pas manqué de nous le rappeler non plus.
  • Alors comme on vous le dit dans la section "Où dormir à Marseille ?", il y a des quartiers à éviter, parfois même dangereux ; évitez donc ces quartiers-là (pour rappel 13e-16e + 3e + 11e + 9e sud). Le 3e se fait bien à pieds de jour (nous l'avons traversé entre les docks et la friche la Belle-de-Mai) mais, je ne tenterai pas trop la nuit.
  • Si vous devez garer votre voiture dans un lieu public, ne laissez rien en évidence. On a vu une porte de voiture pliée aux Goudes (plus au sud de Marseille) et plusieurs marseillais nous ont dit de faire attention à ce sujet.
  • Essayez au maximum de ne pas garder en évidence votre super appareil-photo au tour du cou, et cela à peu près partout. Un pompier nous a mentionné, au détour d'un petit renseignement, qu'il voyait des cous tordus par des arrachages de matos en scooter... — ça doit pas être fun !
  • Enfin, faites attention aux pickpockets ! Donc pas de téléphone portable dans les poches du jean. Idem aux restaurants, gardez vos sacs en vue et ne mettez pas vos téléphones en bord de table.
 Visiter Marseille blog voyage
 

Marseille, on l'a aimé et on l'a détesté et ça dans une même journée. Car oui parfois ça craint, c'est beaucoup bétonné en hauteur et peu vert, c'est parfois sale, même très sale, il faut faire attention à son matos, peut-être plus que dans d'autres villes (c'est mon sentiment du moins et plusieurs marseillais n'ont pas manqué de nous le rappeler), il faut faire attention où l'on va, c'est pas très bien desservi en transport — bon celui-là, je vous avoue que nous on s'en fiche un peu car on aime marcher  — mais Marseille est une mixité de tout ! À la fois moderne et historique, douce et rebelle, bordélique et authentique, populaire et extravagante... C'est aussi, nous a-t-on dit, un petit air de Corse avec ses criques, de Majorque avec ses calanques somptueuses, d'Italie avec ses façades colorées, de Barcelone avec le linge virevoltant aux fenêtres... Les gens y sont chaleureux (et ça, bien plus qu'ailleurs), ils ont le sourire et vous le transmette, ils aiment leur ville et ça se sent ; n'hésitez pas à aller à leur rencontre, vraiment ! Finalement, ce tout donne à Marseille son âme, son unicité et son caractère propre ! Et puis, ne l'oublions pas, c'est aussi un cadre urbain à deux pas d'un des plus beaux parcs nationaux de France, à noter que c'est d'ailleurs la seule grande ville abritant un tel paradis à seulement 20min de route de son centre. 

Marseille a tant à offrir et ne s'arrête pas seulement à 10 choses à faire. Si vous avez plus de temps sur place ou que vous souhaitez échanger une petite chose de cette liste subjective par une autre, on vous propose de l'échanger avec ça : continuer le long de la corniche JFK, visiter le palais et les jardins du Pharo, prendre la mer jusqu'aux îles du Frioul et voir le château d'If, rentrer dans l'abbaye Saint-Victor, se balader dans le parc et château Borély... autant de choses que vous nous avez conseillé et pour lesquels le temps nous a manqué. Et puis, on voulait tellement aller randonner dans les calanques et voir toute cette beauté de la nature — parce que du beau pour les yeux ça fait du bien.  Et pour ceux qui préfèrent un rythme de voyage plus posé, arrêtez-vous à l'occasion dans un petit bistrot prendre un petit pastis ou faire une petite pétanque (plusieurs terrains dans la ville) — ça peut être très sympa aussi ;)

 

Dans tous les cas, on espère que ce petit billet marseillais vous aura plu et que vous aurez envie de découvrir cette grande ville de France (si ce n'est pas déjà fait), et vous faire votre propre opinion.

 

 

Si, comme nous, vous aimez Pinterest, on vous invite à nous suivre sur le compte Le temps se fige. N'hésitez pas à l'épingler pour le garder sous le coude ;)

Nos 10 coups de cœur à Marseille3 jours pour visiter Marseille

 

 

De notre côté, on revient vite car on vous prépare un autre article lié à ce séjour pour vous parler des calanques bien sûr.

 

Allez à très bientôt,
Des bisous ♡

 

Marseille blog voyage Le temps se fige
C'est suffisamment rare que nous ayons des photos de nous deux que je n'ai pas pu m'empêcher de la mettre par ici et, comme ça, vous voyez un peu nos têtes — merci à la jeune fille qui s'est proposé pour prendre la photo.
À bientôt pour de nouvelles histoires et aventures palpitantes,
Clémence + Vincent
Vous aimerez aussi
6 commentaire(s)

Profil de Lucie
8 avril 2019 à 14:24
Mille bravos pour vos photos, la belle mise en page et toutes ces belles recommandations. Je suis comme vous, tombée tardivement amoureuse de Marseille, mais ça a été le coup de coeur at first sight ^^ On y va pour la troisième fois en un an seulement et il me reste des quartiers à découvrir car on n'a pas le temps de tout faire en une semaine tellement cette ville est vaste et riche de lieux à découvrir et de points photogéniques à immortaliser. À bientôt !
Profil de Clémence
8 avril 2019 à 21:39
Merci Lucie, c'est adorable ce petit mot ! Effectivement, beaucoup de quartiers à découvrir à Marseille, beaucoup de recoins et chouettes adresses ici et là. On n'a essayé d'en voir le maximum tout en profitant à fond. En tout cas, très bon 3e séjour dans la cité phocéenne ! A la prochaine ;)
Profil de Sunwhere
16 avril 2019 à 22:15
Très juste comme article :) Vous avez bien fait de suivre les conseils d'Amélie et vous avez porté un beau regard sur la ville ! C'est cool, ça m'a permis de découvrir votre blog :D A bientôt, Julie
Profil de Clémence
17 avril 2019 à 20:49
Merci Julie pour ce gentil message ! Nous avons été plus que ravis de découvrir Marseille et sommes contents de savoir que nous avons retranscris notre séjour au plus juste ;) Allez hop, je m'en vais découvrir ton blog de ce pas. A bientôt.
Profil de Véronique
16 avril 2019 à 23:59
Bravo pour votre focus sur Marseille, superbes photos ! Je recommande tous ces lieux à mes hôtes, et vous en parlez très bien. Marseille regorge de pépites, comme le Carry Nation (bar clandestin), l'hôpital Caroline, la recherche des 73 consulats, le plus long banc du monde... Dans la rubrique "Où dormir", vous pouvez sans problème rajouter le 2ème arrondissement (Vieux Port, Mucem, Panier, Joliette). Vivement la suite sur les Calanques :-)
Profil de Clémence
17 avril 2019 à 20:55
Bonjour Véronique et merci beaucoup, ravis que l'article vous ait plu ! Effectivement, il y a tant à voir à Marseille, on sait qu'on reviendra un jour pour découvrir la ville plus en profondeur et tester de nouvelles adresses (bcp d'adresses sympas et pas autant de repas dans une journée, c'est si mal fait ^^). Et merci pour le petit conseil sur où dormir, je viens de mettre à jour la rubrique en conséquence ;) On espère sortir l'article des calanques dans la semaine, ça arrive :D A bientôt.
Salut, nous c'est Clémence et Vincent, un couple de toulousains qui a la bougeotte. On partage ici nos instants aux 4 coins du monde ou à côté de chez vous.
Et si ça devenait les vôtres ?
Clémence + Vincent

Retrouvez-nous @Letempssefige


    © Le temps se fige | Blog voyage
    Tous droits réservés | Mentions légales